colonne_de_gauche_site_TEM_1

PSYCHOMOTRICITÉ

Montre-moi comment tu bouges...

Qu’est-ce que la psychomotricité ?

Selon le JOURNAL OFFICIEL DU 6 JUILLET 1990 MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'EMPLOI DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE relatif à l'accomplissement de certains actes de rééducation psychomotrice (notamment l'article L. 372, du Code de la Santé Publique), le diplôme d’Etat de psychomotricien permet l’exercice d’une profession paramédicale dont le champ d’action concerne  :

- les retards de développement psychomoteur (perturbation des acquisitions motrices, prématurité…)

- les troubles de la maturation et de la régulation tonique (tics, hypertonie, hypotonie…)

- les troubles du schéma corporel, de l’image du corps (manque de conscience du corps, d’estime de soi) et de la latéralité

- le troubles de l’organisation spatio-temporelle

- la maladresse motrice et gestuelle (TDCdyspraxie)


Certains troubles spécifiques incluent des troubles psychomoteurs :


- troubles des apprentissages (troubles de l’attention et des fonctions exécutives, trouble de l’écriture…)

- troubles du comportement (instabilité, TDA/H, inhibition, trouble des habiletés sociales…)

- troubles neuro développementaux (TSA)

La psychomotricité, à la fois rééducative et thérapeutique, s’avère aussi bien destinée aux enfants, qu’aux adolescents et aux adultes ayant des difficultés sur le plan moteur, comportemental, relationnel ou émotionnel. Elle étudie les interactions entre perception, sentiments, pensée, mouvement et comportement. Les manifestations de ces interactions sur le plan corporel à travers le mouvement seront observées. Cette approche considère l’individu dans son unité à la fois somatique (corporelle) et psychique, en relation avec son environnement (familial, social, professionnel, culturel…).


Le bilan psychomoteur


Permet de quantifier les compétences sensorielles, perceptives et motrices, à partir de tests standardisés. Les résultats obtenus sont comparés à la norme des enfants de la même tranche d’âge. En fonction des résultats, et du contexte, il sera proposé à la personne testée, soit une surveillance des capacités dans un laps de temps donné, soit des séances de rééducation psychomotrice seront proposées. L’origine des troubles pourra alors être soit neuro développementale, soit psycho affective.

colonne_de_gauche_site_TEM_1

Déroulement des séances

Phase 1 : L’entretien durant le premier rendez-vous permet de mieux cerner la demande du patient en considérant son motif de consultation intégré dans son histoire de vie, ses antécédents physiques, traumatiques, émotionnels, les éventuels retentissements sur son développement.

Phase 2 : Différents tests et épreuves sur plusieurs séances évaluent le niveau de la personne dans les différents domaines psychomoteurs : la perception du corps, la motricité globale, la motricité fine et l’écriture, l’organisation dans l’espace et dans le temps, le tonus, la latéralité, l’attention…

Phase 3 : L’analyse des résultats donne lieu à une restitution orale ainsi qu’à un compte-rendu écrit, remis à la famille ainsi qu’au médecin prescripteur, de même qu’à d’autres professionnels de santé.

Phase 4 : En fonction des résultats du bilan, peuvent être proposés :

- une prise en soins, détaillant les différents axes thérapeutiques,

- des conseils pour l’école et/ou le quotidien,

- une réorientation éventuelle vers un autre professionnel,

- une réévaluation pour contrôler l’évolution.

La prise en soins s’effectue en fonction des axes de traitements, grâce à des médiations (jeux d’adresse ou de réflexion, parcours moteurs, yoga, relaxation, travail sur le rythme…), avec des propositions ludiques en rapport avec les centres d’intérêts du patient afin de potentialiser les progrès.

Le psychomotricien aide son patient à trouver ou retrouver un équilibre psychocorporel, à mieux prendre conscience de son corps, à le maîtriser, à en faire un instrument capable de s'exprimer et de communiquer.